Menu
voyages d'affai voyages d'affai
Le magazine des déplacements professionnels
Spécial Voyages d'affaires

Françoise Houdebine (Louvre Hotels Group) : "Aujourd'hui, on ressent une vraie volonté de mixer déplacement professionnel et détente"

Julien Hirsinger
06/05/2019

Adossé au groupe chinois Jin Jiang, Louvre Hotels Group poursuit son expansion le long des "nouvelles routes de la soie" et adapte l'offre de ses marques pour répondre aux nouvelles attentes d'un voyageur d'affaires qui cherche plus que jamais à joindre l'utile à l'agréable. Interview de Françoise Houdebine, VP commercial et marketing de Louvre Hotels Group.


SVA : Parmi toutes les marques de Louvre Hotels, quelles sont celles qui s'adressent prioritairement aux voyageurs pros ?

Françoise Houdebine : Toutes, même si elles n'accueillent pas les mêmes catégories de voyageurs. Mais même chez Kyriad, 60% de nos clients sont en déplacement pour des raisons professionnelles !

SVA : Qu'est-ce qui a changé dans les attentes des voyageurs d'affaires vis-à-vis de leur hôtel ?

F.H. : Les Millenials ont indéniablement donné un nouveau ton. On ressent une vraie volonté de mixer déplacement professionnel et détente. C'est ce qui a guidé par exemple notre repositionnement de la marque Golden Tulip sous la signature "Playtime, anytime", qui se déploie sur tous les nouveaux hôtels et tous les Golden Tulip en rénovation. L'idée, c'est de démystifier le voyage d'affaires tout en restant dans le cadre statutaire d'un quatre-cinq étoiles, d'apporter quelques touches d'espièglerie, comme le food truck installé devant l'hôtel ou le "bar à savons" de l'accueil qui permet de choisir ses fragrances pour son gel douche ou son shampoing.
L'autre changement majeur, c'est sur la restauration : les voyageurs cherchent du "sain et bon", de la traçabilité, aussi. Nous avons retravaillé la carte de nos restaurants pour en tenir compte.

SVA : Vous avez également ouvert un Campanile "smart" fin 2018 à Shanghai. En quoi consiste cette innovation ?

F.H. : L'idée, c'est de marier la convivialité, qui est l'ADN de Campanile, avec les nouvelles technologies : check-in automatique, smart key pour ouvrir la chambre, application pour commander et payer au restaurant, gestion des fonctionnalités en chambre par des robots...

Mais attention : cette technologie n'est pas intrusive, c'est le client qui choisit le moment où il veut l'utiliser, avec la possibilité de revenir à l'humain quand il le souhaite. Cette innovation s'accompagne d'ailleurs pas d'une réduction du personnel ; cela permet simplement à ce personnel d'optimiser son plan de travail.

SVA : Parlons réseau : quels sont les principaux axes de développement pour Louvre Hotels ?

F.H. : Nous avons été chargés par Jin Jiang de développer la marque Metropolo en dehors de la Chine. L'objectif est d'ouvrir 70 établissements dans les cinq ans sur les "nouvelles routes de la soie", principalement au Moyen-Orient, en Afrique et en Europe de l'Est, qui seront également les principales régions de développement pour nos "mega brands" Campanile et Golden Tulip.

Mais notre lien avec Jin Jiang et les 140 millions de membres de son programme de fidélité fait que la Chine reste un territoire privilégié, où il reste des opportunités de développement exceptionnelles, dans les grandes villes mais aussi dans les villes plus "petites" de 1 à 3 millions d'habitants. Il faut bien voir que sous nos trois marques Golden Tulip, Campanile et Kyriad, nous ouvrons quand même 150 hôtels par an en Chine !
Notez


Dans la même rubrique :
< >

Lundi 6 Mai 2019 - 10:51 Rotterdam : archi séduisante

Vendredi 5 Avril 2019 - 14:04 Accor en Asie : une première et une millième






LIRE NOS PRÉCÉDENTS NUMÉROS



Nos autres publications