Menu
voyages d'affai voyages d'affai
Le magazine des déplacements professionnels
Spécial Voyages d'affaires

Compagnies low-cost : quel réel impact ?

La rédaction
27/02/2017

Un vol Paris-New York à partir de 179 euros... C'est l'une des nombreuses offres alléchantes proposées par de nouvelles compagnies. Du jamais-vu dans les tarifs aériens !


Les vols long-courriers étaient le dernier bastion qui résistait encore aux compagnies low-cost, mais ces dernières comptent bien inverser la tendance. 

French Blue, Wow Air, mais aussi Norwegian : ces nouveaux casseurs de prix osent défier les compagnies historiques sur leur territoire conquis. Comment de telles pratiques tarifaires sont-elles rendues possibles ? Quel réel impact l'arrivée en puissance de ces compagnies a-t-elle eu ? 
Liligo.com a mené l'enquête sur la route Paris-New York.

Arrivée du low-cost : une baisse des prix indéniable

Depuis quelles années, de plus en plus de compagnies low-cost se lancent à l'assaut du long-courrier. 

Pour s'envoler vers les Etats-Unis en 2010, le choix entre compagnies low-cost et compagnies régulières ne s'offrait pas aux voyageurs, tandis que 3 compagnies low-cost opèrent aujourd'hui vers cette destination ! 

Et qui dit multiplication des offres de compagnies dit prix à la baisse : pour un vol Paris-New York par exemple, l'essor des low-cost sur les longs courriers a permis de faire chuter le prix du billet de 26%, le passant de 726€ à 535€ en moyenne. 

À noter que le prix moyen varie fortement en fonction de la compagnie choisie. Icelandair, American Airlines, ou encore United Airlines sont en moyenne moins chères que Norwegian. Quant à Air France, il s'agit de la compagnie aérienne qui pratique les prix les plus élevés. 
Compagnies low-cost : quel réel impact ?

Low-cost : ce que les voyageurs doivent savoir

De manière générale, toutes destinations confondues, mieux vaut anticiper pour réserver son billet d'avion si l'on opte pour une compagnie low-cost car le prix a tendance à augmenter de façon constante au fil des semaines. 

Le prix pratiqué par les compagnies régulières varie quant à lui en fonction du remplissage de l'avion. Toutefois, il ne baisse généralement plus à environ 60 jours de la date de départ. 

Par ailleurs, qui dit low-cost dit moins de services proposés ou des services payants tout au long du voyage. 

Enfin, les voyageurs le savent : voyager avec une compagnie low-cost requiert davantage de flexibilité au niveau des horaires. 
Notez


Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 26 Décembre 2019 - 11:58 Air Canada : Cap sur le Sud-Ouest






LIRE NOS PRÉCÉDENTS NUMÉROS



Nos autres publications